En Suisse, près d’un enfant sur dix est affecté par la pauvreté (Bilan Innocenti, Unicef, 2013). Pour viser une égalité des chances et permettre à chaque enfant de pouvoir s’insérer dans la société, la lutte contre la pauvreté est primordiale.

En offrant des prestations éducatives ajustées aux enfants et des prestations de soutien aux familles, les acteurs du domaine de l’accueil de l’enfance contribuent à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.

Toutefois, sur le plan romand et national, il existe peu de transferts de savoirs fondés sur les initiatives individuelles, communales et cantonales. La capacité des offres de l’accueil de l’enfance, répondant au défi de la pauvreté, reste ainsi mal connue et cette situation rend toute vision d’ensemble difficile. 

Pour parvenir à une approche cohérente et intégrative de l’accueil de l’enfance, il y a lieu de valoriser dans un premier temps le travail qui se fait - en termes de compétences ou de difficultés - et de l’articuler avec l’expertise de spécialistes.