Située dans la périphérie de Genève, la Ville de Meyrin propose une offre d’accueil petite enfance municipalisée. Elle innove aussi constamment en mettant en place des prestations qui répondent à l’évolution des trajectoires familiales, tout en centrant son action sur les besoins des enfants.

Une offre d’accueil municipalisée

La Ville de Meyrin a construit sa première crèche en 1974 et a pris le parti, innovant pour l’époque, de municipaliser cette prestation. En 2006, elle met en place un service dédié l’accueil de la petite enfance et développe son offre d’accueil pour répondre aux besoins des familles. En 2020, la commune compte 25'000 habitants issus de plus de 140 nationalités différentes. Cinq structures accueillent désormais 450 enfants à la journée âgés de 4 mois à 4 ans et 120 à mi-temps, âgés de 1 à 4 ans. Par ailleurs, une cinquantaine d’enfants sont accueillis par des accueillant·e·s familiales regroupées au sein d’une Association intercommunale subventionnée.

Depuis 2015, les structures d’accueil de Meyrin ont adopté un mode d’organisation en multiâge, excepté dans les groupes d’accueil à temps partiel où un fonctionnement par groupes d’âge a été maintenu, car il correspond mieux aux besoins des enfants.

Comme le souligne le Service de la petite enfance de Meyrin, accueillir en multiâge c’est rompre avec la tradition des groupes répartis par tranches d’âges. Il importe toutefois que ce mode d’organisation de l’accueil soit réfléchi et accompagné, car il représente un formidable accélérateur qui permet aux plus jeunes d’accéder aux apprentissages avec la vigueur que procure l’envie de grandir, et aux enfants plus âgés d’acquérir des responsabilités dans le groupe qu’ils connaissent depuis qu’ils sont bébés.

En multiâge, chaque groupe accueille 15 enfants de différents âges. Pour assurer et maintenir un équilibre, la composition de départ est de 3 bébés de moins d’un an, 4 enfants de 1-2 ans, 4 enfants de 2-3 ans et 4 enfants de 3-4 ans. De cette façon, les fratries ne sont pas séparées. L’enfant est au centre de l’équipe et la continuité dans la prise en charge est assurée. L’enfant évolue au sein du même groupe tout au long de son passage dans la structure d’accueil. Pour tenir compte du rythme biologique propre à chaque étape du développement de l’enfant, l’équipe éducative est constamment attentive à l’expression de ses besoins afin d’ajuster la prise en charge éducative tout au long de son accueil. L’architecture et l’aménagement du bâtiment sont adaptés à ce type d’accueil.

Des prestations complémentaires de soutien à la famille et d’encouragement précoce

Le Service de la petite enfance de la Ville de Meyrin développe également des prestations de soutien à la famille et d’encouragement précoce. Consciente de l’importance de l’encouragement précoce et de l’accompagnement de la parentalité, la Ville de Meyrin a d’ailleurs réorganisé son service en créant un nouveau pôle dédié à la valorisation du travail en réseau auprès des familles et au déploiement de sa politique petite enfance à l’ensemble des enfants d’âge préscolaire. Le renforcement des prestations actuelles et leur développement sont pensés dans le but de proposer des expériences de socialisation précoce aux enfants qui ne sont pas accueillis en structure d’accueil de jour et de favoriser la création de liens entre les familles afin de permettre à chacun de faire partie de la vie meyrinoise et de réduire les inégalités sociales.

A ce jour, l’espace de rencontre enfants-parents « La Marelle » offre un lieu de jeu, d’écoute et de découverte pour toutes les familles, gratuit et sans inscription, encadré par deux éducatrices de l’enfance. Par ailleurs, La Marelle travaille en collaboration avec le CEFAM, association qui soutient des femmes migrantes à Meyrin, pour accueillir les enfants des mères qui suivent les cours de français et leur permettre de vivre une première séparation en douceur et de les accompagner dans l’apprentissage de leur autonomie, avant l’entrée à l’école. Ce travail se fait également en partenariat avec le Bureau de l’intégration des étrangers de l’Etat de Genève.  

Plusieurs activités sont en cours de réflexion ou de développement, notamment pour donner vie à la publication Éveil esthétique et participation culturelle dès le plus jeune âge (Kraus, Ferretti, 2019), en collaboration avec le Service de la culture de la Ville de Meyrin. Afin de d’enrichir son action auprès des familles, notamment les plus fragilisées, La Marelle va rejoindre en septembre le Centre Gilbert dans lequel œuvre depuis plusieurs années déjà la Maison citoyenne, gérée par le Service du développement social et emploi de la Ville de Meyrin. Ce lieu a pour vocation de permettre aux habitants de se rencontrer, d'obtenir des informations sur la vie de la commune, de prendre un repas communautaire ou boire un café, de co-construire un projet de proximité. Par ce regroupement, la commune souhaite ainsi initier des collaborations entre les différents acteurs impliqués dans le renforcement de la cohésion sociale et proposer aux habitants un lieu ressource.

D’autres exemples innovants développés sur le territoire de la commune peuvent être mis en avant. L’espace de vie enfantine Cité propose par exemple une demi-journée par semaine de dépannage pour les enfants de 4 mois à 2 ans lorsque la famille ne bénéficie pas de relais, ce lieu d’accueil à temps partiel étant moins fréquenté les mercredis après-midi.