Les structures d’accueil des enfants, le soutien aux familles à risque et l’aménagement de conditions de travail favorables à la vie familiale sont des domaines appelés à se développer fortement en Suisse. Ces mesures coûteraient près de 2 milliards de francs par an, mais elles seraient payantes à long terme. Telles sont les conclusions d'une article paru dans la revue « La Vie économique » – éditée par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) et le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) (Susanne Stern/Monika Bütler; Développer la politique familiale; 04/17).