La pandémie COVID-19 touche aussi l'accueil de l'enfance. Afin de mettre en lumière les implications sur ce secteur d'activité, pro enfance met à disposition de premières observations. La synthèse découle d'échanges téléphoniques entretenus le 24 mars 2020 avec une dizaine d'acteurs et d'actrices de la Suisse romande. Cet article est actualisé en fonction des informations transmises à pro enfance ou au gré des disponibilités de l'association. Il aborde également la transition vers la réouverture de l'offre d'accueil.

pro enfance propose un resencement de l'actualité médiatique corrélant l'accueil de l'enfance avec la pandémie coronavirus. Le propos est complété en fonction des informations transmises à l'association ou au gré de ses disponibilités.

L’USS salue la décision du Conseil fédéral d’allouer un financement fédéral supplémentaire à l’assurance-chômage (AC). Cela permettra d’éviter une charge supplémentaire pour les salarié-e-s ordinaires et de maintenir le versement des indemnités en remplacement du salaire. Mais la perte de pouvoir d’achat reste un problème pressant pour les ménages à revenu faible ou moyens. Quant à l’accueil extrafamilial des enfants, il joue un rôle crucial dans la maîtrise de cette crise.

pro enfance salue la décision du Parlement d’octroyer un crédit d’urgence de 65 millions pour soutenir les institutions proposant un accueil de l’enfance. L’ordonnance Covid-19 accueil extra-familial pour enfants du 20 mai 2020 suscite néanmoins des questionnements et pose un défi d’équité certain.

Kitaclub s'est adressé à des crèches pour leur demander comment elles faisaient face à la situation extraordinaire Covid-19. De plus, l'organisation s'est intéressée à leurs opinions sur les différentes aides possibles et leur expérience de terrain.

Suite à la décision du Parlement d'octroyer 65 millions à l'accueil de l'enfance (05.05.2020), pour atténuer les conséquences économiques dues à la pandémie Covid-19, la Confédération édicte une ordonnance (20.05.2020).

Dans le cadre de la session extraordinaire du Parlement qui s'est déroulée en mai 2020, Katharina Prelicz-Huber, présidente nationale du SSP et conseillère nationale verte, a déposé une initiative parlementaire (20.413) visant à établir un ancrage et un financement durable de l’accueil de l’enfance. Le texte de cette initiative demande que le domaine institutionnel soit ancré dans la Constitution fédérale et soit traité comme une tâche d’instruction publique, à l’instar de l’école.

La Confédération aborde l'accueil de l'enfance dans son Ordonnance 2 sur les mesures destinées à lutter contre le corronavirus. En outre, à la demande du Parlement, elle octroie 65 millions pour soutenir le domaine.

Un billet d'humeur rédigé à plusieurs mains qui place l'enfant en tant que sujet (transmis à Pro Enfance le 30.04.2020).