La Commissions de la science, de l'éducation et de la culture (CSEC-N) souhaite remplacer les aides financières ponctuelles de la Confédération, destinées à l'accueil extrafamilial. Alliance enfance émet ses recommandations (17.11.2021).

Suite au dépôt de l'initiative parlementaire « Remplacer le financement de départ par une solution adaptée aux réalités actuelles » (21.403), le dossier est analysé par une sous-commission de la CSEC-N. Afin de nourrir la réflexion, Alliance Enfance a adressé un courrier à ses membres, en rappelant l'importance de placer au centre l'intérêt supérieur et le bien de l'enfant.

Les aides financières de la Confédération doivent être conditionnées à la qualité des offres. Si un canton (ou, en fonction des mécanismes d’octroi, ses offres d’accueil de la petite enfance ou d’accueil parascolaire) souhaite recevoir des subventions fédérales, il doit d’une part garantir que les offres soient en conformité avec les normes de qualité (en particulier en ce qui concerne les qualifications professionnelles du personnel), et d’autre part soutenir et surveiller leur implémentation.

Lettre de Alliance Enfance - 17.11.2021

Initiative parlementaire 21.403 - 18.02.2021