L'évaluation du projet « Aides financières à l’accueil extrafamilial pour enfants - Effets des aides financières à l’augmentation des subventions cantonales et communales » doit répondre aux questions de savoir si et dans quelle mesure les nouvelles aides financières octroyées par la Confédération, en vigueur depuis juillet 2018, ont incité les cantons et les communes à augmenter leurs subventions à l’accueil extrafamilial pour enfants, et si et dans quelle mesure les frais de garde assumés par les parents exerçant une activité lucrative ou suivant une formation ont ainsi été effectivement réduits. Le délai pour le dépôt des offres est fixé au 11 octobre 2021.

La Confédération doit participer durablement sur le plan financier à l’accueil extra-familial des enfants. C’est ce qu’exige une initiative parlementaire. L’Union des villes suisses soutient cette intervention. Aujourd’hui, les villes assurent une grande partie du financement public; la contribution des parents aux structures d’accueil collectif de jour est souvent très élevée.

Lapurla_Logo-claim_fr.jpgDans le cadre de l'initiative « Lapurla, les enfants explorent », Pro Enfance propose à Genève le 22 novembre, de 19h00 à 21h00, une table ronde pour intensifier les transferts d'expérience autour de l'éveil esthétique des enfants de 0 à 4 ans. Quelles sont les options pouvant être mises en place en Suisse romande pour favoriser l'éveil esthétique et l'accès à la culture des jeunes enfants, appuyer la qualité des offres pédagogiques ?

Dans le cadre de la « Journée Education 2021 - Importance de la petite enfance et de l’encadrement dans le système suisse de formation », l'économiste Martin Eichler a illustré sous forme graphique les conclusions de l'étude BAK Economics AG « Modèle global économique pour l'analyse relative à la politique de la petite enfance » (2020). L'événement était organisé par les syndicats des enseignant·es romand·es et suisses à Berne.

La Commission fédérale pour les questions familiales (COFF) met à disposition deux nouvelles publications concernant le financement de l’accueil institutionnel des enfants et les tarifs parentaux (2021). L'une consiste en une étude menée par les bureaux Infras et Evaluanda, la seconde porte sur les recommandations de la COFF.

Financement_AccueilEnfance.png

Le coût élevé des places d'accueil des enfants dissuade trop souvent les familles. Un amendement constitutionnel permettrait d'apporter une réponse. Telle est la conclusion de Claudia Höchner, docteure en droit, et Bernhard Waldmann, professeur et docteur en droit de l'Institut du fédéralisme de l'Université de Fribourg.

La Fondation pour le développement de l’accueil préscolaire du canton de Genève (FDAP) publie son rapport pour l'année 2020. Il relate le premier exercice du Conseil de fondation et ses principes de fonctionnement.

Une enquête de la Fédération des crèches et garderies fribourgeoises montre les disparités en matière d'accès à l'accueil extrafamilial (30.06.2021). Plus de 500 places d'accueil extrafamilial ont été créées dans le canton au cours des cinq dernières années. Dans la Broye, par exemple, leur nombre est passé de 38 en 2015, à 79 l'an dernier, alors que dans la Glâne, sur la même période, seules sept places ont été créées. Rien qu'en Sarine, 200 places supplémentaires ont été créées.

Alors même qu’il est attesté que l’accueil dans une structure préscolaire est favorable au développement des enfants, plusieurs recherches ont démontré l’existence d’importants obstacles dans l’accès à ces structures. Ceux-ci sont de nature socioéconomique et, dans une moindre mesure, liés au statut migratoire. Les auteurs de la note d’information publiée par la Commission fédérale pour les questions familiales (COFF) préconisent une augmentation de l’offre de places d’accueil et une réduction substantielle des coûts à charge des parents (juillet 2021).