Les « Rendez-vous » donnent un aperçu des projets pilotes 2018-2021 co-construits dans le cadre de l'initiative « Lapurla, les enfants explorent ». Des professionnel·les de la petite enfance et de la culture sont invités à partager leurs observations, les moments forts, les défis et leurs réflexions communes.

Rendez-vous.png

Antoinette de Weck et Julia Senti ont déposé un postulat demandant plus d'égalité et de flexibilité dans l'obtention d'une place dans une structure d'accueil de l'enfance. Accepté le 15 février 2021, par 88 voix contre 22, le Conseil d'Etat a un an pour remettre un rapport. Le Comité de l’Association des Communes Fribourgeoises soutient ce postulat. Par ailleurs, la Fédération des crèches et garderies fribourgeoises salue la démarche.

La Fondation Fleurs des Champs gère 6 structures d’accueil de l’enfance (nurseries, crèches et UAPEs) pour les communes de Crans-Montana, Icogne et Lens. Ce sont 80 collaborateurs·trices et environ 700 contrats pour l’accueil d’enfants, auxquels s’ajoute une cantine de 80 places. Pour marquer ses 70 ans d'existence, la Fondation prévoit une année d'activité spéciale anniversaire de juin 2020 à juin 2021pro enfance participera aux festivités.

Le National ne veut pas d'un plan d'accueil de l'enfance suisse pour les enfants de trois mois jusqu'à la fin de l'école obligatoire. Il a rejeté le 11 mars 2021, par 98 voix contre 85, une motion socialiste qui demandait une base légale en ce sens. Pour pro enfance, cette courte majorité laisse croire que le besoin d'une politique publique cohérente en la matière est désormais pris au sérieux.

Suite à la révision de la formation d'assistant et d'assistante socio-éducative, SavoirSocial, Insos Suisse, Curaviva Suisse et Kibesuisse proposent aux entreprises formatrices la plateforme Time2learn. Les adaptations entreront en vigueur à la rentrée d'août 2021 et un nouveau manuel peut désormais être commandé.

La Municipalité de la Ville de Lausanne présente un rapport-préavis décrivant la réorganisation générale des prestations d’accueil parascolaire (APEMS, devoirs accompagnés, accueil à midi, etc). Il constitue un premier jalon dans la mise en œuvre de la stratégie de la Municipalité afin d’offrir d’une part un dispositif adaptéaux besoins des élèves de la scolarité obligatoire, en tenant compte de leur âge, et d’autre part de favoriser la conciliation entre vie privée et vie professionnelle.

Les 100 millions de francs prévus pour le programme d’encouragement de la Confédération pour l'accueil de l'enfance sont insuffisants. 11 cantons ont demandé une participation de la Confédération, le crédit à disposition a été dépassé et d'autres requêtes sont en cours de traitement. Afin de pouvoir continuer à promouvoir la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, le Conseil fédéral a décidé, lors de sa séance du 5 mars 2021, de demander au Parlement 80 millions de francs supplémentaires pour ce crédit.

Le Groupement intercommunal pour l’accueil familial de jour AFJ Rhône-Sud (canton de Genève) s'offre un nouveau site Internet. Il présente avec professionnalisme et convivialité les prestations en la matière : gouvernance, qualification, portraits, etc. A découvrir pour s'inspirer ou mieux connaître ce secteur d'activité.

Selon le message relatif à la révision de la loi Covid-19 adopté par le Conseil fédéral en date du 17 février 2021, les institutions d'accueil extra-familial pour enfants gérées par les pouvoirs publics seront rétroactivement indemnisées par les cantons pour les pertes financières subies durant la période s'étendant du 17 mars 2020 au 17 juin 2020, de manière analogue aux institutions privées. La Confédération octroie des aides financières aux cantons qui ont versé des indemnités financières.