QuefaitlaSuisse.pngLa capsule vidéo « Que fait la Suisse pour soutenir l'accueil de l'enfance ? » est une réalisation de pro enfance et Réversible (05:05 min; 2021). Elle thématise des enjeux exprimés par des acteurs et actrices romandes du domaine de l'accueil de l'enfance pré- et parascolaire, collectif et familial. Les thèmes ont été recensés lors de rencontres cantonales organisées en 2020 par pro enfance.

Malgré des efforts aux niveaux national et cantonal, de nombreux jeunes doivent faire un détour par un stage avant de pouvoir commencer un apprentissage d’assistant ou d'assistante socio-éducative. Le bilan dressé à l’occasion du troisième échange national, convoquée à la mi-novembre 2021 par SavoirSocial sur ce sujet, est décevante.

LPageCouverture.pnga publication « Préoccupations des acteurs de l’accueil de l’enfance » (Pro Enfance, 2021) recense témoignages, besoins et pistes d'action. Une manière de rendre visible les coulisses du secteur d'activité. Elle relate les travaux menés dans le cadre d'événements organisés par pro enfance en 2020, auxquels une centaine de personnes a participé.

ActeursNonEtatiques.pngLe Rapport mondial de suivi de l’éducation « Les acteurs non étatiques dans l’éducation : qui décide ? qui est perdant ? » (Unesco, 2021/2) élargit le débat sur les multiples façons dont les acteurs non étatiques sont impliqués dans les systèmes éducatifs – en dispensant de l’enseignement, en fournissant des services annexes, en influençant le fonctionnement et le financement des systèmes éducatifs.

pro enfance demande à la Confédération 1 franc par enfant et par heure d’accueil. Un tel geste permet de reconnaître le rôle systémique du domaine. La Suisse a pris beaucoup de retard en la matière, il est urgent d’agir.

<a href=Le Collectif CEP-Enfance (Construire ensemble la politique de l'enfance) publie aux éditions érès « Enfance, l'état d'urgence. Nos exigences pour 2022 et après » (2021). A partir des constats de leurs réalités quotidiennes, les professionnels des secteurs liés à l’enfance alertent sur les politiques actuellement à l’œuvre. Ils se veulent force de proposition pour une réelle politique de l’enfance.

La députée Céline Misiego a déposée le 5 octobre 2021 l'intepellation « Pour un accueil de jour accessible à toutes les familles : qui tient la barre et qui tient le porte-monnaie ? » (21_INT_129). Il est demandé si les financements supplémentaires ont permis de développer les places d’accueil de jour, de diminuer la contribution parentale, ou ont uniquement compensé les pertes de recettes fiscales des communes par une baisse de leur contribution à l’accueil de jour. Le pilotage de l'offre par les réseaux est également questionné.

La Commissions de la science, de l'éducation et de la culture (CSEC-N) souhaite remplacer les aides financières ponctuelles de la Confédération, destinées à l'accueil extrafamilial. Alliance enfance émet ses recommandations (17.11.2021).

Lapurla_Logo-claim_fr.jpgEchanger sur l’éveil esthétique des enfants de 0 à 4 ans vous intéresse ? Participez à une réunion nationale en ligne sur ce sujet, organisée par l’initiative Lapurla, le 24 novembre de 13 heures 30 à 16 heures. Réseautez et découvrez les initiatives créatives et novatrices développées en Suisse romande et dans les autres régions du pays… Cela pourrait aussi vous inspirer !