La Fondation vaudoise pour l'accueil de jour des enfants (FAJE) a subventionné les 29 réseaux du canton à hauteur de 51 millions de francs en 2017. Grâce à une augmentation de la contribution des employeurs de 0.08% à 0.12% de leur masse salariale et d'un soutien accru de l'Etat, ce montant se chiffre à 72 millions de francs pour l'année 2018.

La Fondation Radix organise en Suisse romande deux séminaires régionaux à l'attention des petites et moyennes communes afin de promouvoir l'encouragement précoce. Le premier se déroule le 8 mars à Neuchâtel et le deuxième le 13 mars à Lausanne.

Lors de la cérémonie de remise de certificats « Formation à la coordination de l'accueil familial de jour » du 30 janvier dernier, organisée par la Haute école de travail social et de la santé - eesp Lausanne, 17 personnes ont été chaleureusement applaudies pour avoir atteint les objectifs de certification.

 "La vie secrète des enfants", un ouvrage de Edouard Gentaz, Solange Denervaud et Léonard Vannetzel dont le résumé est tiré de l'infolettre no 130 du CREDE (6 février 2018).

"L'évolution des savoirs sur la parentalité", un ouvrage de Gérard Neyrand dont le résumé est tiré de l'infolettre no 130 du CREDE (6 février 2018) .

L'Association des crèches à domicile des districts de Delémont et des Franches-Montagnes (CAD) a fêté son 35ème anniversaire en 2017. Depuis 1982, l'accueil en milieu familial n'a cessé de s'y professionnaliser afin de proposer des prestations de qualité aux enfants âgés de 3 mois à 12 ans.

Pour combler les inégalités en Suisse, une piste d’action réside dans une meilleure répartition entre travail rémunéré et non-rémunéré. Comment impliquer les hommes dans le soin aux autres et en particulier dans le soin aux enfants ?

Au travers de sa dernière prise de position, Caritas Suisse annonce la couleur : En Suisse, 76'000 enfants vivent dans la pauvreté et 188'000 enfants sont confinés à une situation précaire. Pour Caritas, la réduction de la pauvreté des plus jeunes doit passer par l’introduction de prestations complémentaires pour les familles et par un accès à l'accueil et à l'éducation de la petite enfance.

La vie moderne entraîne une préoccupation grandissante quant à l'adaptation de l'enfant à un monde exigeant et souvent difficile à prévoir. Si, à un niveau idéologique, nous assistons à l'acceptation progressive de valeurs égalitaires entre hommes et femmes, les principaux déterminants de l'évolution du style de vie familial restent certainement de nature économique : nécessités de l'économie domestique imposant le travail à l'extérieur des deux parents, paupérisation associée aux séparations, etc.