Le dernier rapport publié par l'UNICEF « Where do rich countries stand on childcare » (juin 2021) classe la Suisse au 38ème rang sur 41 des pays les plus riches. Selon l'organisation la Suisse peut mieux faire en matière d'accueil de l'enfance. Il appartient aux responsables politiques d'investir dans des services de qualité et d'en assurer l'accessibilité, sans négliger le congé parental.

L'étude"Where do rich countries stand on childcare" annalyse des données comparables en matière de politique familiale sous l’angle des structures de soutien proposées aux enfants et aux parents. Parmi les indicateurs choisis, sont cités l’accès à l’accueil de l'enfance, le prix et la qualité des structures d’accueil pour les enfants jusqu’à l’entrée à l’école ainsi que les réglementations nationales concernant le congé parental.

Ce sont le Luxembourg, l’Islande, la Suède, la Norvège et l’Allemagne qui obtiennent les meilleurs résultats dans une comparaison internationale de l’Institut de recherche Innocenti de l’Unicef dans les pays de l’OCDE et de l’UE. La Suisse, la Slovaquie, les Etats-Unis, Chypre et l’Australie sont les lanternes rouges. 

Les services proposés doivent avoir un prix abordable pour chaque parent, indépendamment du revenu et du lieu de domicile. Il convient de mettre aussi l’accent sur l’adéquation entre l’offre et les besoins et sur la qualité. Les pays qui obtiennent les meilleurs résultats dans la comparaison internationale investissent à la fois dans la qualité et le bas prix des structures d’accueil. En même temps, les mères comme les pères ont droit à un congé parental payé d’une plus longue durée.

Selon le rapport, un couple disposant d’un revenu moyen doit dépenser en Irlande, en Nouvelle-Zélande et en Suisse entre le tiers et la moitié d’un salaire pour payer le coût des prestation d'acccueil. L’absence de possibilités d’accueil à un prix abordable représente un obstacle décisif pour les parents et contribue à accentuer les inégalités socio-économiques déjà existantes.

"Pour permettre aux enfants de prendre le meilleur départ possible dans la vie, nous devons encourager les parents à créer pour leurs enfants un environnement stimulant et bienveillant, car ce dernier revêt une grande importance pour leur apprentissage, leur bien-être psychique et leur développement social", affirme Henrietta Fore, la directrice générale de l’UNICEF.

Points clés mis en exergue par l'étude pour une politique plus favorable aux familles

  • Une mixité entre un congé maternité payé, un congé paternité et un congé parental avant la naissance et durant la première année de vie de l’enfant;
  • Une répartition du congé parental attentive aux genres et équitable;
  • Un congé parental pour tous les parents qui se trouvent dans une relation de travail, peu importe qu’il s’agisse d’un emploi à plein temps ou à temps partiel ; par ailleurs, un soutien doit être prévu pour l’accouchement et l’accompagnement des parents qui connaissent des conditions de vie particulières et n’ont par ex. pas d’assurance;
  • Un accueil de l'enfance à un prix abordable qui commence dès la fin du congé parental, afin de prévenir les failles au niveau de la garde des enfants;
  • Un accueil de l'enfance facilement accessible, flexible, à un prix abordable et de haute qualité pour tous les enfants, indépendamment de leurs conditions familiales;
  • Des dispositions et un soutien de la part de l‘Etat afin de faciliter l’accès aux familles à faible revenu et de garantir des normes de qualité concernant l’accueil des enfants;
  • Des investissements dans des professionnels compétents, dans leurs qualifications et leurs conditions de travail afin de garantir les normes de qualité les meilleures possible;
  • Des incitations pour les employeurs, de manière à ce qu’ils offrent des possibilités de congé inclusives, payées et respectueuses des genres, des règlements souples concernant le travail ainsi que des dispositifs de soutien pour l'accueil de l'enfance;
  • L’harmonisation des mesures concernant l’accueil de l'enfance avec les autres prestations de politique familiale, par ex. les allocations pour enfants, afin de ne pas reproduire les inégalités des enfants dans l’accueil de l'enfance.

Accéder au rapport Where do rich countries stand on childcare - UNICEF, juin 2021

Lire le communiqué de presse de l'Unicef Pas d’accueil extrafamilial des enfants à prix abordable et de haute qualité en Suisse, 18 juin 2021

Garde d’enfants : la Suisse est parmi les dernières au monde - lematin.ch, 18 juin 2021

Unicef : les gardes d'enfants trop chères pour la famille moyenne - Keystone/ATS, 18 juin 2021