Selon les statistiques, la maternité ne pousse pas de nombreuses Suissesses à rester à la maison. Par contre, les femmes assument toujours le gros de la prise en charge des enfants et des tâches ménagères. Elles travaillent aussi plus souvent à temps partiel que les hommes.

Selon Swissinfo, la tendance à respecter les rôles traditionnels de chacun peut s’expliquer par la politique familiale libérale et non interventionniste de la Suisse, dans laquelle l’État compte sur la sphère privée pour gérer les enfants.

Lire l'article de swissinfo.ch (09.08.2020) - Il contient divers graphiques utiles à l'argumentation.