La Fédération des crèches et garderies fribourgeoise (FCGF) a accueilli la présidente de pro enfance, Marianne Zogmal, lors de son assemblée générale annuelle le 28 mars 2017, pour une présentation de l’Enquête sur les directions et cadres d’institutions de la petite enfance en Suisse romande. Les participant-e-s ont souligné l’importance des échanges et débats inter-cantonaux pour une meilleure reconnaissance du champ de l’accueil de l’enfance.

 

Lors de cette assemblée, les crèches fribourgeoises ont aussi eu l’occasion de découvrir le site remodelé et enrichi de leur fédération. Elles ont aussi pris la mesure et déploré les retards accumulés dans de nombreux dossiers politiques.

La pénurie d’éducatrices de l’enfance de formation supérieure, signalée depuis de nombreuses années par la FCGF, n’a toujours pas été prise en considération. Ce problème a fait l’objet d’un Rapport de l’OrTra Santé-Social, envoyé en octobre 2014, à plusieurs directions du Conseil d’Etat. Or, ce rapport n’a toujours pas reçu de réponse concrète, a déploré la fédération FR.

En ce qui concerne le financement cantonal des structures petite enfance, celui-ci devrait correspondre à 10% du prix de revient moyen. Or, les prix de référence utilisés sont largement dépassés depuis plusieurs années. La FCGF et la Fédération d’accueil familial de jour ont demandé un réajustement il y a plus d’un an. Aucune réponse sur le fond n’a été fournie jusqu’à ce jour, note la FCGF.

Enfin, en matière de directives de qualité, les crèches du canton attendent toujours leur publication pour savoir exactement quelles sont les exigences actuelles. Il faut rappeler qu’une proposition de diminution des taux d’encadrement pour les enfants de 2-4 ans avait provoqué un tollé dans le milieu de la petite enfance, attaché à un accueil éducatif de qualité. Une pétition, munie de 4600 signatures, avait été déposée en décembre 2015.