Le canton de Genève présente un projet de loi sur l’accueil préscolaire pour mettre œuvre les articles constitutionnels adoptés en votation populaire en 2012 et répondre en particulier au manque de places dans les crèches. Il propose une contribution financière du canton pour soutenir les communes, la création d'une fondation rassemblant cantons, communes et entreprises ou encore un principe d'éducation inclusive. Vaud inspire ainsi Genève.

Les membres valaisans du Conseil stratégique de pro enfance ont organisé, le 4 octobre 2017 à Sion, une projection du film Fenêtre sur l'accueil parascolaire. La manifestation a été proposée dans l’objectif de valoriser les métiers de l’accueil de l’enfance, de contribuer à une identité suisse romande du champ et de préparer un événement d’envergure nationale en 2019. D'ici là, pro enfance annonce déjà sa venue en Valais en 2018.

Résultat de recherche d'images pour "colloque pauvreté aarau 4 septembre"Le deuxième colloque organisé par le Programme national de lutte contre la pauvreté s'est déroulé le 4 septembre à Aarau sous le thème « Innover dans la lutte contre la pauvreté : favoriser les chances de formation par une continuité des offres ».

Le Conseil d'Etat vaudois a désigné Valérie Berset en tant que cheffe de l'Office de l'accueil de jour des enfants (OAJE). Actuellement déléguée à l'égalité et à la qualité de vie au travail de la Ville de Lausanne, Valérieprendra ses nouvelles fonctions le 1er février 2018.

Lire le communiqué de presse - BIC, 6 octobre 2017

pro enfance organise une projection du film Fenêtre sur l'accueil parascolaire en partenariat aves les membres valaisans de son Conseil stratégique le 4 octobre 2017 - 19h00 à Sion. Le réalisateur Jean-Baptiste Dumas et la productrice Corine Rochat seront présents pour l'occasion.

Dans le but d’évaluer et de fournir des recommandations afin d’optimiser « Lieux d’accueil enfants-parents », le Bureau d’études BASS a mené une enquête de ces structures.

Les transformations des villes, organisées principalement autour des besoins de l’économie et de la mobilité motorisée, ont amené à une progressive exclusion des enfants des espaces publics et à leur ségrégation dans des lieux privatifs, souvent séparés du monde des adultes (écoles, crèches, lieux d’accueil, places de jeux, etc.).

pro enfance a initié en 2016 un état des lieux de l’accueil de l’enfance (accueil de la petite enfance, accueil parascolaire et accueil familial de jour) en se rendant dans l’ensemble des cantons romands. Quelles sont les conclusions ? Comment les mettre en perspective avec le contexte national ? Quels sont les positionnements au niveau romand ?

L'iniquité des tarifs appliqués aux familles au niveau des trois modalités de l'accueil de l'enfant est impressionnante, voire kafkaïenne, indépendamment du canton de résidence. A titre d'exemples, un article paru cet été dans le journal du 24heures à propos des tarifs appliqués dans le canton de Vaud ou les recommandations élaborées par l'Etat de Fribourg.