Suite à une consultation auprès des organismes intéressés, à laquelle pro enfance a participé, le Conseil fédéral prend des mesures pour réduire les frais des parents qui travaillent et doivent assumer la prise en charge de leurs enfants par des tiers. Pour ce faire, une demande de crédit d’un montant maximal de 100 millions de francs sur cinq ans a été soumise au Parlement.

Suite à une demande parlementaire, les prescriptions applicables lors de l’ouverture d’une structure d’accueil de l’enfance ont été examinées afin de déterminer si des exigences inutiles pouvaient freiner, voire empêcher la création de nouvelles places. Le Conseil fédéral vient de publier ses conclusions. Il estime que les conditions en vigueur sont appropriées et ne constituent pas des obstacles superflus. Dès lors, il n’y a pas lieu de modifier le droit en vigueur au niveau fédéral.

 

Le rapport d’activité pour la première année d’existence de pro enfance est désormais disponible. Celui-ci inclut également les perspectives à venir.

Suite à différents échanges entre le Réseau d'accueil extrafamilial et pro enfance, une troisième édition du Cadre d'orientation de l'accueil de l'enfance reprend, sans les modifier, les trois parties qui constituent le cœur de l'ouvrage (principes fondamentaux, lignes directrices et actions pédagogiques).

Afin de créer des synergies et d’éviter des doublons pro enfance et le Réseau d’accueil extrafamilial travaillent désormais de manière étroite concernant la diffusion des actualités du champ de l’accueil de l’enfance. Cette collaboration permet également de traduire davantage d’informations régionales, voire nationales. Ainsi, des propos complémentaires à ceux diffusés par pro enfance sont à découvrir sur le site Internet du Réseau d’accueil extrafamilial.