Des différences salariales notables sont observées en Valais entre les métiers d'éducateur·trice de l'enfance (EDE) et de maître·sse socio-professionnel·le (MSP), dont l'exercice des professions exige le même niveau de formation. A comparaison égale, les assistant·e·s socio-éducatifs·ves (ASE) s'avèrent aussi discriminé·e·s.

Pour en connaître les raisons, le postulat Travailler dans le domaine de la petite enfance est-il de moindre valeur ? sollicite des éclaircissements de la part du Conseil d'Etat Valaisan. Co-signé par plusieurs partis, il demande aussi de revoir les conditions cadre régissant le subventionnement des salaires du domaine de la petite enfance afin de faciliter l'harmonisation des salaires des professionnel·le·s de l'enfance, des MSP et des ASE. 26.09.2018